PARCOUREZ LA ROUTE DE GLACE

Grâce à la télésérie Ice Road Truckers (Le convoi de l’extrême, en français), le camionneur de Yellowknife Alex Debogorski est devenu une vedette.

Cependant, la route de glace qui relie Yellowknife aux mines de diamant des Territoires du Nord-Ouest elle-même est l’autre vedette de l’émission. Voici les données techniques qui sous-tendent l’aménagement de la route de glace :

Dans le Nord, la glace commence à se former sur les lacs à l’automne. En décembre, des hélicoptères transportent des ouvriers sur les lieux pour en mesurer l’épaisseur. Une fois qu’elle a atteint 30 centimètres, des véhicules amphibies à chenilles sont déployés pour déblayer la route de glace. La plus grande difficulté consiste à retirer l’isolant de la surface de la glace : la neige.

Ensuite, à l’aide d’un radar, on évalue l’épaisseur de la glace le long de la route. Aux endroits où elle est plutôt mince, on l’inonde. Une fois que l’épaisseur de la glace a atteint 40 centimètres, de grandes dameuses déblaient la route de glace à sa pleine largeur de 45 mètres.

Au fur et à mesure que la température descend, l’épaisseur augmente et davantage de véhicules peuvent circuler sur la glace. Ces conditions permettent la construction des 64 portages de la route de glace, c’est-à-dire des routes aménagées sur la surface de la toundra entre les différents lacs.

En général, la route est accessible à la circulation de camions légers un peu avant février, lorsque l’épaisseur de la glace a atteint 75 centimètres. Toutefois, on doit attendre jusqu’à ce que l’épaisseur de la glace excède un mètre pour le transport de charges à double réservoir. La route demeure habituellement ouverte jusqu’au début avril.

Plus l’eau est profonde, plus la glace est épaisse. Les endroits qui comportent des écueils et des parties peu profondes font habituellement l’objet d’inondations ciblées afin d’en augmenter l’épaisseur.

LA VAGUE

Pour les camions chargés, la vitesse maximale est 25 km/h. Le poids de chaque camion qui circule sur la route fait courber la glace, créant ainsi une vague dans l’eau en-dessous. Plus le camion roule rapidement, plus la vague est forte. Ainsi, la vague risque davantage de faire éclater la glace de la route.  

LA COURBE

Un peu avant que les camions n’atteignent la terre ferme, la route se courbe. Elle empêche ainsi les vagues créées par le passage des camions de frapper la rive directement devant les camions qui circulent et de faire éclater la glace.

LE RETOUR

Pour empêcher les vagues de se rencontrer entre le passage des camions, on aménage parfois des routes à sens unique direction nord et direction sud. Les camions déchargés peuvent circuler jusqu’à une vitesse maximale de 70 km/h.

LE PORTAGE

L’élément le plus important qui risque habituellement d’entraîner la fermeture de la route de glace est le portage. Les camions ne peuvent circuler sur des portages érodés, car ces derniers deviennent trop glissants ou trop minces. Lorsqu’au printemps, les températures plus élevées font fondre la neige et la glace sur les portages, une autre saison de la route de glace tire à sa fin.

 

HISTOIRES SIMILAIRES

ATTRACTIONS SIMILAIRES