North Slave

La région de North Slave est un territoire de dissonances

 

Il s’y trouve des industries ultra-modernes qui contrastent avec des modes de vie préhistoriques, dans un décor sauvage qui se décline en un vaste lac, le bouclier canadien strié de roc, des forêts boréales denses et les grands espaces de la toundra.

 

Enclavé par d’imposantes falaises qui se dressent au-dessus de ses rives, le fameux bras est du Grand lac des Esclaves aux eaux bleues profondes, qui se prêtent à la pêche sportive de poissons de tailles démesurées, trace son parcours sinueux au cœur de ces espaces sauvages que des gîtes bien connus permettent d’apprécier et qui seront bientôt protégés dans l’enceinte du parc national Thaidene Nene. On retrouve également sur le territoire de North Slave des rivières légendaires parcourues par de fervents pagayeurs, comme la Thelon, dont les berges sont patrouillées par des caribous et des bœufs musqués et le bras nord du Grand lac des Esclaves, aux eaux qui brillent comme si elles étaient sous le soleil des Caraïbes et qui recèlent l’indomptable brochet. Il y a aussi les routes de glace menant aux premières mines de diamant du Canada, rendues célèbres par la fameuse télésérie Ice Road Truckers (Le convoi de l’extrême, en français).    

 

Enfin, la région de North Slave est le lieu de résidence des peuples Tłįchǫ, Chipewyans et Dénés Yellowknives. Il n’existe aucune meilleure façon de s’immerger dans la culture bien enracinée et paisible du Nord que de séjourner au cœur de l’une des six collectivités résolument traditionnelles qui s’y trouvent.